On vous recommande...

Verdi Mania (Arte)
05/09/2016
© Classica Italia
     

Chaque mardi, Spirito sélectionne pour vous une émission, un documentaire, un livre, un film... pour partager avec vous notre amour pour la voix ! A l'occasion de notre prochain concert à l'Auditorium de Lyon (Requiem de Verdi, 23 et 24/09), on vous invite à découvrir l'un des plus le plus fervent fan-club de Verdi en Émilie-Romagne, sa région d'origine. Découverte de ses admirateurs et de leurs initiatives pour perpétuer son oeuvre. Diffusé sur Arte mercredi 29 juin à 3h50 (51 min). A revoir sur Arte+7

Attaché à sa province natale, Giuseppe Verdi y a acheté un domaine agricole et y a passé une grande partie de sa vie. Les habitants de cette région, l'Émilie-Romagne, s'emploient donc à préserver et à diffuser son oeuvre. Dans la région des Terre Verdiane, qui couvre les localités de Roncole, Busseto et Parme, le compositeur demeure omniprésent, dans les bars, les commerces, les rues et les écoles à son nom. Dans une usine, des ouvriers interprètent une adaptation pour saxophone et trombone du choeur des esclaves de Nabucco. Le Club dei 27, une association masculine dont chaque membre se voit décerner par tirage au sort le nom d'une oeuvre lyrique du compositeur, célèbre haut et fort sa naissance le 10 octobre et commémore en silence sa disparition le 27 janvier.

Il existe également un village dont le nom est inspiré du plus célèbre opéra de Verdi, Aïda, des personnes prénommées Otello, Desdémone ou Iago et un vendeur de glaces du nom de Radamès, sans oublier un vétérinaire qui cultive sa ressemblance avec Giuseppe Verdi lui-même. Le film met aussi à l'honneur les loggionisti, ces fans d'opéra qui prennent d'assaut les places les moins chères aux étages supérieurs du Teatro Regio di Parma, hantise de tous les chanteurs lyriques tant ils manifestent bruyamment leur enthousiasme ou leur mécontentement. Il nous emmène à Roncole, le village natal de Verdi, où se trouve l'église où il a appris à jouer de l'orgue dans sa jeunesse, et à l'hôpital qu'il fit construire pour les paysans de la région. Un agriculteur de la commune de Busseto retrace les actions de Verdi à la tête de son domaine agricole et verse une larme en lisant le testament du musicien. Angiolo Carrara Verdi, descendant du compositeur, nous fait visiter sa villa à Sant'Agata. Bien que des générations s'y soient succédé, tout y est resté semblable à autrefois, comme si le maestro pouvait revenir à tout moment.

A revoir sur Arte+7

> Retour aux actus

Suivez-nous !
Inscrivez-vous à la newsletter !
  • Spirito
  • 21, rue d'Algérie - 69001 Lyon
  • 04 72 98 25 30