BACH/ALLEGRI

ANEMONE NEMOROSA - ANÉMONE DES BOIS
PHALAENOPSIS SP. - ORCHIDÉE PAPILLON

LE SOUFFLE ORCHESTRAL LE SOUFFLE ORCHESTRAL
Durée : 1h20

Le chemin musical entre la cantate BWV 61 de l’Avent et la cantate 12 procède de la chronologie du cycle liturgique. Le chœur, les solistes et l’orchestre parcourent ce temps, se proposant de donner à entendre nombre de pages choisies parmi les plus belles du corpus abondant, dû au Cantor de Leipzig.

C’est bien à Leipzig que Jean-Sébastien Bach compose à partir de 1723, l’essentiel de son oeuvre sacrée, missionné par la ville pour en diriger l’activité musicale, se mettant au service de la liturgie des deux églises les plus importantes que sont Saint-Nicolas et Saint-Thomas, et enseignant aux élèves de la Thomasschule. L’école est le vivier des chanteurs du chœur de Saint-Thomas qui était donc constitué exclusivement de voix masculines.

Le plan du programme, dédié principalement aux cantates, s’articule autour du Miserere de Gregorio Allegri, œuvre majeure du compositeur, datant probablement de 1638 et destinée au mercredi et vendredi de la Semaine Sainte. Emblématique par la transparence sereine qui en émane, la partition eut grand mal à sortir des Archives du Vatican tant elle était protégée des convoitises. Le jeune Mozart contribua à la faire connaître, car n’ayant aucune possibilité de lire le manuscrit, il la transcrivit après une audition unique. Magistrale, l’œuvre incarne la pureté vocale apparentée spontanément à la voix d’enfant qui sublime l’aigu.

Les voix de garçons seront celles des deux Maîtrises associées de la Cathédrale de Lyon et du Puy-en-Velay, auxquelles s’ajouteront les voix de ténors et basses du chœur Spirito. L’orchestre baroque soigneusement constitué pour ce programme par le violoniste Giovanni Radivo, sera également placé sous la direction de Nicole Corti.

La signature de ce concert sera la voix d’enfants qui aura puisé à la source excellente du Maître de Leipzig.

   
   
   

Veni redemptor gentium (hymne grégorienne des Vêpres pour l’Avent)

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Cantate BWV 61 Nun komm, der Heiden Heiland

Choral Puer natus est (Introit grégorien du jour de Noël)

Jean-Sébastien Bach
Cantate BWV 140 Wachet auf, ruft uns die Stimme

Gregorio Allegri (1582-1652)
Miserere mei, Deus

Victimae Paschali Laudes (séquence grégorienne du Jour de Pâques)

Jean-Sébastien Bach
Cantate BWV 4 Christ lag in Todesbanden
Cantate BWV 12 Weinen, Klagen, Sorgen
Cantate BWV 230 Lobet den Herrn, alle Heiden

Spirito
Magali Perol-Dumora (soprano)
Léo Fernique, Nicolas Kuntzelmann, Benjamin Lunetta (altos)
Jean-Christophe Dantras-Henry, Xavier Olagne, Jean-Noël Poggiali, Marc Scaramozzino (ténors)
Éric Chopin, Jean-Baptiste Dumora, Guillaume Frey, Cédric Meyer (basses)

Maîtrise de la Cathédrale du Puy-en-Velay
(prép. Emmanuel Magat)

Petits Chanteurs de Lyon,Maîtrise de la Primatiale Saint-Jean
(prép. Thibault Louppe)

Orchestre baroque

Giovanni Radivo
Violon solo

Nicole Corti
Direction

« Délicatesse et spiritualité infusent l’interprétation de ces joyaux dont Nicole Corti soutient la clarté polyphonique et l’articulation, attentive avant tout à mettre en valeur l’expressivité liée au texte sacré. Le résultat est touchant de simplicité, admirable de fraîcheur, à l’aune des instrumentistes réunis pour la circonstance par le violoniste Giovanni Radivo.»
Le Monde, 20 septembre 2019

« L’interprétation de ces pages ne souffre aucune réserve. Articulations soignées, clarté des plans sonores, élégance des enchaînements, elle cajole ces voix juvéniles, enrichies de quelques membres de Spirito et la voix de la soprano Magali Dumora pour les passages les plus difficiles, et les musiciens réunis par le violoniste Giovanni Radivo. L’ensemble tourne le dos au clinquant, à l’effet de manche, pour restituer la spiritualité des partitions. Il se dégage un sentiment de délicatesse et de plénitude (...) »
Le Progrès, 15 septembre 2019

« Nicole Corti est toujours précieuse dans une programmation, alliant l’excellence, l’originalité et la pertinence. Tout un cheminement dans la musique sacrée, qui fait saisir l’importance du verbe comme la puissance notes et, bien sûr, leur sublime association. Ce programme a offert dans un même souffle des instants de totale réjouissance et, d’autres, d’intense recueillement. Le tout en utilisant l’ultime instrument - l’abbatiale Saint-Robert - avec une spatialisation des voix. Toujours un succès. »
La Montagne 31 aout 2019

« Une clôture en apothéose (du festival Baroque de Tarentaise) réunissant 25 enfants issus de deux maîtrises, un chœur d’hommes professionnel et dix talentueux musiciens de la scène baroque actuelle, tous placés sous la direction inspirée de Nicole Corti. »
La Vie nouvelle 16 aout 2019

  • Dimanche 15 septembre 2019 - 17h00
    AMBRONAY (01)
    Abbaye, Festival d'Ambronay
    reserver
  • Dimanche 01 décembre 2019 - 17h00
    SAINT-FOY-LES-LYON (69)
    Église Saint-Luc
    reserver
  • Samedi 14 décembre 2019 - 18h30
    VILLEFONTAINE (38)
    Théâtre du Vellein
    reserver
Suivez-nous !
Inscrivez-vous à la newsletter !