Beethoven

 Berlioz / Chauris

Beethoven  Berlioz / Chauris
Durée : -

Le public a acclamé le héros national avec le plus grand respect et sympathie... il a éclaté en applaudissements de joie, souvent pendant différentes parties et à plusieurs reprises à la fin...
Comme la Missa Solemnis, la Neuvième symphonie connut en 1824 un triomphe que Beethoven muré dans sa surdité ne pourra apprécier. Tout juste aura-t-il, selon le témoignage d'un auditeur, la vision d'un public exalté brandissant mouchoirs et chapeaux en cinq rappels. Depuis 1802, le mal grandit, que seule la conviction d'une mission artistique spirituelle et humaine saura dépasser.

Tous les humains deviennent frères lorsque se déploie ton aile douce…*
La Neuvième symphonie appartient à la dernière période créatrice du compositeur. Fervent lecteur de Goethe et Schiller, Beethoven s'enthousiasme en 1792 pour l'Ode à la joie (An die Freude) de Schiller, appel à la fraternité des peuples.

Hâtez vous, frères sur votre route, joyeux comme un héros vers la victoire ! * 
La Neuvième symphonie de Beethoven en appelle pour la première fois dans une oeuvre non religieuse, à l'expression de la voix humaine collective. L'Hymne à la joie, chant d'exaltation composé en 1823 sera intégré au quatrième mouvement et renforcera l'explosion fervente finale.

Monde, as tu pressenti le Créateur ? Cherche le par delà le firmament. C'est au dessus des étoiles qu'il doit habiter.*
À nouveau, c'est la baguette de François-Xavier Roth qui présidera à l'interprétation du chef d'œuvre monumental.

   
   

* Traduction de l'Ode à la joie de Schiller

Suivez-nous !
Inscrivez-vous à la newsletter !
  • Spirito
  • 21, rue d'Algérie - 69001 Lyon
  • 04 72 98 25 30