Spirito
Background Image

Un Requiem imaginaire

« (…) une cérémonie mêlant la voix, le choeur et le piano, l’intensité des prières traditionnelles à la liberté de mes méditations musicales. « 

Avez-vous déjà imaginé en rêve d’assister à votre propre enterrement ? C’est de ce fantasme qu’est parti le pianiste compositeur Jean-François Zygel pour proposer à Nicole Corti et  Spirito de célébrer avec lui ses propres funérailles… Requiem insolite, composé sur mesure, bande sonore idéale sans cesse réinventée. Des extraits d’oeuvres sacrées de Purcell, Mozart, Bach, Fauré, Poulenc, Rachmaninov, Stravinsky, Ligeti ou Duruflé se succèdent, ainsi qu’un grand Kaddish en araméen que Jean-François Zygel a composé pour la circonstance. Une image renouvelée du choeur, mobile, chorégraphié, qui entoure le pianiste et l’enveloppe de sa douce et tendre consolation.

 


Un Requiem imaginaire vu par :
Jean-François Zygel
Compositeur

Lorsque j’ai enterré mon père il y a trente ans, j’étais encore élève au Conservatoire. Mon père n’était pas religieux. Pour la cérémonie, au cimetière de Montmartre, j’ai fait venir un certain nombre d’amis musiciens ; j’ai composé des pièces, j’en ai choisi d’autres, inventant une sorte de requiem à ma manière.
Il y a dix ans, quand ma mère est morte, je savais que les questions de religion et d’identité n’étaient pas sans importance pour elle. Cependant cela aurait été la trahir que de faire entendre de la musique sacrée. J’ai donc inventé un rituel plus personnel, plus singulier.
Quelque temps après j’ai lu le livre de la sociologue Michèle Fellous, une amie de ma mère. À la recherche de nouveaux rites m’a fait prendre conscience que je n’étais pas le seul pour qui inventer un rituel avait été alors une nécessité.
Cela m’a donné l’idée d’un Requiem imaginaire, qui ne serait ni celui de Mozart, ni celui de Fauré, mais un ensemble de pièces choisies ou composées par moi et la rencontre avec Spirito et Nicole Corti m’a permis de réaliser cette idée.
Nous avons donc imaginé une cérémonie mêlant la voix, le choeur, l’orgue et le piano, l’intensité des prières traditionnelles à la liberté de mes méditations musicales.
A nos côtés pour ce Requiem imaginaire, Purcell, Mozart, Schubert, Fauré, Poulenc, Stravinsky, Ligeti et peut-être d’autres avec qui je dialoguerai et improviserai.

 

Avec le soutien de la Maison de la musique contemporaine et de la SACEM

Programme

György Ligeti (1923-2006) Lux aeterna
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Lacrimosa
Johann Sebastian Bach (1685-1750) Komm, Jesu, komm
Maurice Duruflé (1902-1986) Domine Jesu Christe
Sergueï Rachmaninov (1873-1943) Bogoroditse
Jean-François Zygel Kaddish (création)
Henry Purcell (1659-1695) Hear my prayer, o Lord
Igor Stravinsky (1882-1971) Symphonie de psaumes
Anton Bruckner (1824-1896) Christus factus est
Francis Poulenc (1899-1963) Stabat Mater dolorosa
Gabriel Fauré (1845-1924) In paradisum
Jean-François Zygel Improvisations

Distribution

 

Spirito Sopranos Jeanne Bernier, Myriam Lacroix-Amy, Lucie Minaudier, Stéphanie Revidat, Marina Venant | Altos Caroline Adoumbou, Christophe Baska, Isabelle Deproit, Léo Fernique, Chantal Villien | Ténors Benjamin Ingrao, Emeric Mosca, Xavier Olagne, Jean-Noël Poggiali | Basses Jean-Christophe Brizard, Étienne Chevallier, Éric Chopin, Nicolas Josserand, François Maniez

Jean-François Zygel Composition, piano et improvisation

Jean-Pierre Jourdain Mise en espace

Jacques-Benoît Dardant Création lumière

Nicole Corti Direction

Horaires
samedi 20 novembre 2021 - 20h30
Boulogne-Billancourt (92)
La Seine Musicale

Cette saison

C'est aussi

14 nov. 2021
Cori, féminins pluri-elles
 
« Courant du XVIIe siècle à nos jours, Cori, féminin pluri-elles met à l’honneur la présence féminine avec cinq compositrices au programme. »
29 déc. 2021
La Chauve-souris
Richard Strauss
Chouchou des concerts de fin d’année, Johann Strauss, second du nom, est la guest-star de l’Auditorium de Lyon avec son opérette la plus célèbre, et la plus savoureuse.
09 déc. 2021
Merry Christmas
 
Leonard Slatkin nous invite à un Noël transatlantique, avec le concours des chanteurs de Spirito et du Jeune Choeur symphonique et bien sûr de l’Orchestre national de Lyon en grande formation.